Déchu, Philippot quitte le Front national

Par
Déchu de son rôle de chargé de la stratégie et de la communication mercredi, Florian Philippot a claqué la porte du FN ce jeudi. La présidente veut croire que « le Front s’en remettra » ; les ennemis frontistes de l’ex-numéro 2 se réjouissent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« On m’a dit que j’étais vice-président à rien. Écoutez, je n’ai pas le goût du ridicule et je n’ai jamais eu le goût de ne rien faire, donc bien sûr, je quitte le Front national. » Ces mots, prononcés ce jeudi matin sur France 2, sont ceux de Florian Philippot, « numéro 2 » du Front national démissionnaire de son parti. « Je prends acte de sa décision. Ce n’est pas pour moi une surprise », a déclaré quelques heures plus tard la présidente du FN. La veille, tout en le maintenant à son poste de vice-président, Marine Le Pen l’avait déchu de ses attributions de chargé de la stratégie et de la communication.