Procès UIMM: prison avec sursis demandée

Par

Des peines de prison avec sursis ont été requises lundi contre les dirigeants de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le parquet a requis, lundi 21 octobre, une peine de deux ans de prison avec sursis et 250 000 euros d'amende à l'encontre de l'ancien patron de l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM) Denis Gautier-Sauvagnac, principal prévenu du procès de “la caisse noire” de la fédération patronale de la métallurgie.