Racisme en entreprise: «Tout cela relève d’une invention», assure EDF

Par

Le 20 janvier 2016, un employé chez EDF avait retrouvé dans son casier son fascicule avec des extraits de prières du Coran brûlé et recouvert de l’inscription « FN 2017 ». Débouté par les prud’hommes, il reproche en appel à l’entreprise de n’avoir rien fait contre un climat raciste, et de l’avoir discriminé dans sa carrière. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ancien salarié d’EDF, Saïd Ali, 44 ans, a attaqué le groupe devant les prud’hommes pour traitement discriminatoire, harcèlement moral et manquement à son obligation de sécurité.