Le TPIY ferme ses portes après près de 25 ans d'existence

Par
Le TPIY, tribunal des Nations unies qui a jugé à La Haye nombre de personnes accusées d'atrocités durant les guerres des années 1990 en ex-Yougoslavie, a mis fin à ses activités, jeudi, après pratiquement un quart de siècle d'existence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LA HAYE (Reuters) - Le TPIY, tribunal des Nations unies qui a jugé à La Haye nombre de personnes accusées d'atrocités durant les guerres des années 1990 en ex-Yougoslavie, a mis fin à ses activités, jeudi, après pratiquement un quart de siècle d'existence.