Macron cajole les policiers et méprise les autres fonctionnaires

Par

Les policiers ont obtenu une hausse de leurs salaires qui est refusée à tout le reste de la fonction publique. Détestable logique des régimes autoritaires ou en crise : les forces de répression profitent d’une considération qui est refusée aux infirmières ou aux instituteurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a quelque chose de tellement stupéfiant à voir Emmanuel Macron cajoler les policiers et leur offrir des hausses de salaires qu’il refuse avec obstination à tous les autres fonctionnaires, qu’on en viendrait presque à se demander si ce n’est pas la funeste habitude de tous les régimes bonapartistes ou présidentialistes.