Contrat avec Microsoft: le ministère de la défense entretient l'opacité

Par

Le ministère de la défense a diffusé trois documents relatifs au renouvellement du contrat contesté le liant au géant américain. Mais ceux-ci ont été au préalable en grande partie noircis ! Ils confirment seulement que la décision a été prise avec l'aval du cabinet du ministre et de Matignon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pressé de s’expliquer sur la reconduction, au mois d’octobre 2013, du très contesté contrat dit « open-bar » passé avec Microsoft, le ministère de la défense vient de livrer une série de réponses qui ne font que confirmer la volonté de l’exécutif, à son plus haut niveau, de maintenir l’opacité dans ce dossier. Ce contrat, initialement signé en 2009 sans aucun appel d’offres pour une durée de quatre années, arrivait à échéance. L’Association promouvoir et défendre le logiciel libre (April) avait officiellement demandé au mois de décembre à l’armée la confirmation de son renouvellement ainsi que la communication des documents liés aux négociations. Des documents lui ont bien été fournis mais qui n'éclairent guère les conditions de ce contrat : ils ont été en effet « noircis » !