Au prisme du «séparatisme», les députés débattent de «dignité humaine»

Par

À l’occasion de la loi confortant le respect des principes de la République, l’examen en commission des articles sur la polygamie, les certificats de virginité ou le consentement dans le mariage révèle les ambiguïtés du texte. Les débats sont riches, mais le cadre piégé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vie privée passée au tamis du séparatisme, avec l’islam en éléphant dans la pièce, l’exercice se révèle un brin complexe. La commission parlementaire chargée de l’examen du projet de loi confortant le respect des principes de la République s’est attardée, jeudi 21 janvier, sur le contenu des articles 13 à 17 ayant pour thème « la dignité humaine ». Les députés ont donc eu l’occasion de discuter mariage, consentement, certificat de virginité, ou encore polygamie et héritage, des sujets dont certains ont déjà fait l’objet de longues polémiques médiatiques.