Croquis. Le Roux s’en va mais Fillon reste

Par

Cette fois, la rechute s’appelle Bruno Le Roux. Le ministre de l’intérieur a démissionné. Il avait embauché ses deux filles adolescentes comme assistantes parlementaires. Des faits qui ravivent l’affaire Fillon, mais soulignent une différence : Le Roux a quitté ses fonctions, quand Fillon s’accroche à sa candidature.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sans doute François Fillon s’est-il senti moins seul quand les ennuis de Bruno Le Roux ont été révélés. Le ministre de l’intérieur, lui aussi, avait fait travailler ses enfants comme assistantes parlementaires. Et qui plus est, pour leurs premiers contrats, ses filles étaient âgées de 15 et 16 ans. En tout, elles ont signé vingt-quatre CDD payés 55 000 euros.