Les élèves de l'ENA ne veulent plus de classement de sortie

Par
Vote historique, mardi 22 avril : contre le «système de caste» que fonde le classement de sortie de l'Ecole nationale d'administration, les élèves réclament majoritairement un système plus ouvert, une évaluation moins opaque et une scolarité plus intéressante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Réunis en assemblée générale exceptionnelle mardi 22 avril, les élèves de l'ENA ont voté pour la suppression du classement de sortie qui marque la fin de leur scolarité et décide de leur première affectation dans l'administration. Au fil des ans, les protestations de ces hauts fonctionnaires en formation se sont multipliées contre un système hyper sélectif qui permet seulement aux mieux notés de chaque promotion de choisir leur corps de sortie. Mais c'est la première fois que des élèves affirment leur rejet du classement par un vote. Sur les 92 étudiants de la promotion Willy Brandt actuellement en cours de scolarité, 76% (soit 53 voix sur les 70 exprimées) ont exigé la suppression du classement à la fin de leur cursus en mars 2009.