La stratégie gagnante de Marine Le Pen

Par

La troisième place de la candidate du FN est le résultat d'une campagne menée dès septembre 2010 et d'un grignotage des classes moyennes et, surtout, populaires. Prochain objectif : « faire exploser l'UMP ». Avec un portfolio de Thomas Haley.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle est partie en campagne bien avant les autres. Un an avant son rival Nicolas Sarkozy. Des réunions militantes aux quatre coins de la France, d'abord pour convaincre ses adhérents, dans la course pour la présidence du Front national qui l'opposait à Bruno Gollnisch, dès septembre 2010. Puis des meetings hebdomadaires, dès son intronisation à la tête du FN, en janvier 2011.