En Guyane, la crise sanitaire reconfine les municipales

Par Marion Briswalter (Guyaweb)

Passée au stade 3 de l’épidémie de coronavirus lundi 15 juin, un mois après son déconfinement prématuré, la Guyane est le seul territoire français dont le second tour des élections municipales le 28 juin est reporté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le coronavirus continue sa percée en Guyane. La collectivité territoriale de 300 000 habitants, frontalière avec le Brésil, compte près de 2 500 cas confirmés et 8 décès à déplorer depuis le début de l’épidémie le 4 mars. Le passage au stade 3 s’est traduit par un élargissement des capacités de dépistage et une extension du couvre-feu, instauré notamment le week-end, de manière plus ou moins dure depuis le confinement national, le 17 mars 2020.

Le nombre de personnes hospitalisées a connu ces derniers jours une nette accélération. Dimanche 21 juin, selon le bilan quotidien de l’Agence régionale de santé, 97 patients étaient hospitalisés dont quatorze en réanimation, sur ce territoire où la capacité maximale en réanimation annoncée par l’Agence régionale de santé de Guyane est de 70 lits. Les deux premières évacuations sanitaires par l’armée ont été engagées à destination de la Martinique jeudi 18 juin.