De plus en plus de salariés travaillent la nuit

Par

3,5 millions de salariés travaillent au moins occasionnellement après minuit. Vingt ans plus tôt, ils étaient un million de moins. Durant cette période, la proportion des femmes actives la nuit a été multipliée par deux. Cela rapporte (un peu) plus, mais c'est dangereux pour la santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les salariés français sont 15 % à travailler au moins occasionnellement entre minuit et cinq heures du matin. Et en vingt ans, la proportion de ceux dont le travail de nuit est « habituel » a été multipliée par deux. Quant aux femmes, elles sont près de 10 % à travailler la nuit, contre 5,8 % vingt ans plus tôt. Ces chiffres frappants sont issus d’une étude publiée hier par la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), l’institut statistique attaché au ministère du travail.