A Saint-Jean-de-Luz, le projet de «surf park» fait des remous

Par

Rendu possible par la modification du plan local d’urbanisme, un projet de vague artificielle à Saint-Jean-de-Luz, porté par le géant du surf Boardriders et soutenu par la ville, suscite l’indignation de l’opposition, des associations et de la communauté surf. La question écologique ne semble pas freiner les ambitions de la mairie, qui rêve de retombées économiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quatre minutes. C’est le temps en voiture qui sépare le terrain du projet de surf park de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) de la plage de Lafitenia. Un spot bien connu des locaux et des touristes pour… ses vagues.  Si la tendance des surf parks se confirme dans le monde entier, c’est parce qu’une piscine à vagues permet aux surfeurs expérimentés de s’entraîner sur des lames parfaites, dont ils peuvent paramétrer la taille, la vitesse et la cadence. Une vague qui leur permet de progresser tous les jours de l’année, quelles que soient les conditions climatiques en mer.