ÉCOLOGIE Enquête

A Saint-Jean-de-Luz, le projet de «surf park» fait des remous

Rendu possible par la modification du plan local d’urbanisme, un projet de vague artificielle à Saint-Jean-de-Luz, porté par le géant du surf Boardriders et soutenu par la ville, suscite l’indignation de l’opposition, des associations et de la communauté surf. La question écologique ne semble pas freiner les ambitions de la mairie, qui rêve de retombées économiques.

Iban Raïs

22 août 2020 à 12h47

Quatre minutes. C’est le temps en voiture qui sépare le terrain du projet de surf park de Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) de la plage de Lafitenia. Un spot bien connu des locaux et des touristes pour… ses vagues.

Si la tendance des surf parks se confirme dans le monde entier, c’est parce qu’une piscine à vagues permet aux surfeurs expérimentés de s’entraîner sur des lames parfaites, dont ils peuvent paramétrer la taille, la vitesse et la cadence. Une vague qui leur permet de progresser tous les jours de l’année, quelles que soient les conditions climatiques en mer. 

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Justice — Reportage
À Rennes, la justice malmenée par la « crise du service public »
En pleine mobilisation du monde judiciaire, des magistrats rennais racontent leurs désillusions et leurs regrets face à leurs propres insuffisances. Cernés par les priorités contradictoires, ils examinent chaque dossier en gardant un œil sur la montre. 
par Camille Polloni
Santé
Hôpital : « On prêche dans le désert, personne ne nous entend »
Les hospitaliers ont, une fois encore, tenté d’alerter sur les fermetures de lits, de services d’urgence, la dégradation continue des conditions de travail, leur épuisement et la qualité des soins menacée. Mais leurs manifestations, partout en France samedi, sont restées clairsemées.
par Caroline Coq-Chodorge
Écologie
La subsistance, version écoféministe des communs
Dans un livre lumineux, la sociologue Geneviève Pruvost défend l’idée que le quotidien peut être politique : un champ de bataille contre les dominations, mais aussi une façon de reprendre du pouvoir de décision sur les moments essentiels de nos existences. 
par Jade Lindgaard
Politique
Du local au global, le mouvement climat assume de vouloir « faire école »
Finies les batailles en solitaire : le mouvement climat adossé aux luttes locales théorise désormais de voir les choses en grand. Un effort stratégique indispensable pour contrer l’appétit sans cesse renouvelé des aménageurs et industriels pour les « mégaprojets » et une certaine inertie politique.
par Mathilde Goanec