Le blues des gynécologues

Par

Très critiquée pour certaines de ses habitudes sexistes, la profession se remet en cause et affiche une certaine colère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le magazine M du Monde publie une longue enquête sur la gynécologie en France. L'été dernier, un rapport du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes avait pointé le « sexisme » de la profession. Ce rapport a provoqué une large indignation dans une profession plurielle, soumise aux évolutions sociales et qui tente d'évoluer lentement. Le cas le plus précis mis au jour par l'enquête est la question de la douleur des femmes, longtemps considérée comme « normale ». Mais l'évolution est longue et ne va pas sans résistance.