Comment les médias français couvrent #MeToo

Par

Aux États-Unis, #MeToo a été déclenché par le travail d’investigation de deux médias. En France, le même élan n’a pas eu lieu et le traitement des violences sexuelles reste encore problématique. Mais le mouvement a suscité des débats et impulsions au sein des rédactions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La couverture pourrait résumer à elle seule le chemin qu’il reste à parcourir, en France, sur le traitement médiatique des violences sexuelles. Le 23 septembre, Le Parisien consacre sa une à Gérard Depardieu, « l’extravagant », et dresse le portrait d’un « homme sans tabou ». Trois semaines plus tôt, l’acteur français a été accusé de « viols et agressions sexuelles » par une actrice (ce qu’il conteste). Ce n’est pourtant pas de cela qu’il est question dans le dossier du quotidien, mais d’une « saga internationale » sur ses voyages controversés en Turquie, Corée du Nord et Russie.