#MeToo, un an après

Un an après l'afflux mondial de témoignages avec les mots dièse #MeToo et #BalanceTonPorc, de nombreuses réticences s'affirment, notamment en France, pour minimiser l'ampleur des violences sexuelles et sexistes. Elles sont pourtant endémiques, à tous les étages de la société.

Pourquoi #MeToo nous oblige

Par
Manifestation à Marseille, le 29 octobre 2017. © Reuters Manifestation à Marseille, le 29 octobre 2017. © Reuters

Il y a un an tout juste, l’affaire Weinstein a suscité le plus grand mouvement mondial de l’histoire contre les violences faites aux femmes. En France, il reste bien en deçà de l’immense espoir suscité. Souvent caricaturé, il peut être aussi radical que joyeux.

Alizée Porto: «Le sexisme est toujours un sujet majeur dans le milieu hospitalier»

Par
 © 19/20 de France 3 - 13 octobre 2017 © 19/20 de France 3 - 13 octobre 2017

L’an dernier alors qu’elle était interne en médecine, Alizée Porto a coordonné une vaste enquête sur le sexisme à l’hôpital. 3 000 internes y avaient répondu, pour des résultats éloquents. Aujourd’hui chirurgienne cardiaque à Marseille, elle juge qu’« on est encore loin d’une prise de conscience nationale » face aux ratés de l’égalité hommes-femmes à l’hôpital.

«J’ai entendu des femmes, autour de moi, parler d’agressions pour la première fois»

Par et
Paris, manifestation, le 29 octobre 2017. © JC Paris, manifestation, le 29 octobre 2017. © JC

Un an après #MeToo, Mediapart a recueilli des témoignages de femmes et d’hommes sur l’influence que ce mouvement a eue sur leur vie. Du bouleversement au rejet, cette épisode a suscité du débat, de la transmission, sans jamais laisser indifférent.

Un an après #MeToo, les avocats en droit du travail attendent encore le changement

Par

Les avocats qui défendent les salariés aux prud’hommes attestent que les cas de harcèlement sexuel y sont mieux traités, un an après l’affaire Weinstein. Mais ils déplorent toujours un manque de formation des juges et une volonté politique faible de s’attaquer de front au problème.

«En France, #MeToo est réduit à une caricature pour éviter le débat»

Par

L’historienne Laure Murat, auteure d’un essai sur l’après-Weinstein, appelle à « un débat sérieux et informé », auquel les intellectuels et la jeune génération doivent prendre part.

#MeToo, un an après: enquête sur un retard français

Par
 © Reuters © Reuters

Réactivité aux États-Unis, réaction en France. Le décalage entre les deux pays s’agissant du mouvement #MeToo saute aux yeux. Comment expliquer ce retard français ? Mediapart a posé la question à celles qui ont suivi ou porté ce mouvement.

La confirmation de Kavanaugh, triomphe pour Trump à l'approche des «mid-terms»

Par
Une manifestante anti-Kavanaugh, devant le sénat des Etats-Unis, le 6 octobre 2018 à Washington © Reuters / Carlos Barria. Une manifestante anti-Kavanaugh, devant le sénat des Etats-Unis, le 6 octobre 2018 à Washington © Reuters / Carlos Barria.

Brett Kavanaugh, le juge conservateur accusé d'agression sexuelle par plusieurs femmes, a remporté samedi 6 octobre le vote du sénat et va donc entrer à la Cour suprême. Une partie du pays est révulsée. L'autre a ce qu'elle voulait: un ultra, susceptible de faire basculer la Cour suprême à droite pour des années. À un mois des élections de mi-mandat, la guerre culturelle entre les deux Amériques est totale.

Violences sexuelles: la fin du silence

rtx3i43u

Retrouvez nos enquêtes, reportages, témoignages et entretiens sur une prise de conscience collective née peu à peu des affaires DSK, Baupin puis Weinstein.

Comment les médias français couvrent #MeToo

Par
bandeau-medias-chapo

Aux États-Unis, #MeToo a été déclenché par le travail d’investigation de deux médias. En France, le même élan n’a pas eu lieu et le traitement des violences sexuelles reste encore problématique. Mais le mouvement a suscité des débats et impulsions au sein des rédactions.

Tous les articles