#MeToo, un an après: enquête sur un retard français

Par

Réactivité aux États-Unis, réaction en France. Le décalage entre les deux pays s’agissant du mouvement #MeToo saute aux yeux. Comment expliquer ce retard français ? Mediapart a posé la question à celles qui ont suivi ou porté ce mouvement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’écart qui sépare la révolution “MeToo” aux États-Unis du mouvement “Balance Ton Porc” en France pourrait se résumer en une date, celle du 9 janvier 2018. Ce mardi d’hiver, cent femmes, parmi lesquelles l’actrice Catherine Deneuve, publient dans Le Monde une tribune qualifiant #MeToo de « campagne de délations ». De l’autre côté de l’Atlantique, une vidéo cartonne : celle du puissant discours d’Oprah Winfrey à l'occasion de la cérémonie des Golden Globes, la veille. Celle qui fut la première présentatrice noire à percer à la télévision américaine vient d'annoncer une « aube nouvelle » pour les femmes. « Cette année, nous sommes devenues l'Histoire ! »