#MeToo, «c’est une très belle aventure de femmes»

Par

Un an après #MeToo, nous avons interrogé dix femmes qui ont dénoncé des violences sexuelles, de l’affaire Baupin aux révélations concernant Luc Besson, en passant par Jean Lassalle. Toutes disent qu’elles ne regrettent rien, mais que la charge est lourde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était un peu foutraque, comme d’habitude. Rendez-vous était pris dans une brasserie parisienne, proche de la Gare du Nord. Sandrine Rousseau et Elen Debost sont arrivées les premières, en ce vendredi soir de septembre, avec Geneviève Zdrojewski. Isabelle Attard était très en retard, elle a manqué Sandrine Rousseau, repartie à Lille avec le dernier train. Annie Lahmer s’est décommandée. Laurence Mermet ne vient jamais à Paris, ou presque. Toutes, pourtant, ont besoin, de temps en temps, de se parler, de s’embrasser, de se tenir chaud.