L'hôtel Martinez et l'État gangster

Par

Haletante et révoltante saga : l'hôtel Martinez, confisqué abusivement à la Libération, permit à l'État de se comporter en profiteur de guerre 35 ans durant. Avant que le président Giscard d'Estaing ne favorisât le politicien affairiste Jean Taittinger, qui devint propriétaire du palace en avril 1981. Mais des héritiers spoliés n'ont pas dit leur dernier mot. Audience ce 24 février…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Par-delà le petit sensationnel cannois – la vie des puissants de ce monde agglutinés sur la Côte d’Azur à saison fixe –, les incroyables péripéties de l’hôtel Martinez dévoilent les pratiques rapaces, obliques et mafieuses de l’État partial en France.