Usul. Notre-Dame: doit-on remercier les riches?

Par Rémi Liechti et Usul

Oubliés, les exils fiscaux et les affaires diverses et variées : la reconstruction programmée de la cathédrale est une occasion en or pour les « grandes familles » d’apparaître sous un jour plus favorable.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

© Mediapart

Les spécialistes du patrimoine, très sollicités ces derniers jours, s'accordent sur un point : pour reconstruire Notre-Dame de Paris, toute aide financière est bienvenue. Une occasion en or pour les « grandes familles », qui leur permet enfin d’apparaître sous un jour plus favorable dans les médias. Oubliés, les exils fiscaux, oubliées, les affaires diverses et variées : elles sont à nouveau décrites comme de superbes mécènes et de généreuses philanthropes. Doit-on aller jusqu'à les remercier et laisser couler leurs égarements passés ?

☞ Suivez « Ouvrez les guillemets » sur TwitterFacebook et YouTube.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale