Rugy: certains travaux de l’appartement, dont le dressing, étaient bien trop coûteux

Par et

L’enquête administrative sur les travaux dans l’appartement de fonction de François de Rugy estime que les règles de la commande publique ont été respectées, mais confirme le coût trop élevé de certaines prestations, dont le dressing à 17 000 euros. Édouard Philippe a décidé que les ministres devraient désormais obtenir l’aval de Matignon pour les travaux supérieurs à 20 000 euros. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

François de Rugy espérait être blanchi par l’enquête qu’a diligentée Matignon sur les travaux dans son logement de fonction de 156 m2 situé au ministère de l’écologie, l’hôtel de Roquelaure, dans le VIIe arrondissement de Paris. Le coût de l’ensemble des travaux serait « justifié », croyait même savoir samedi Le Parisien. « Retour aux faits », avait claironné l’ancien ministre de l’écologie sur Twitter.