Procès Clearstream: des documents embarrassants pour Nicolas Sarkozy

Par
Au troisième jour du procès Clearstream, mercredi, le trouble a envahi le tribunal. La défense de Dominique de Villepin a exhumé du dossier un document très embarrassant pour le chef de l'Etat. Il s'agit de notes de frais d'Imad Lahoud, l'informaticien soupçonné de la falsification des fameux listings. Elles prouvent qu'il a dîné ou déjeuné à plusieurs reprises avec l'un des plus proches collaborateurs de Nicolas Sarkozy – François Pérol! – entre fin février et mi-mars 2004. C'est-à-dire durant la période où le nom du futur président de la République a été introduit dans de faux fichiers de la chambre de compensation luxembourgeoise.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 23 septembre, vers 20 heures, un trouble palpable a envahi la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, où se tient le procès de l'affaire Clearstream. La défense de l'ancien premier ministre Dominique de Villepin, accusé d'avoir participé à un complot grossier ayant consisté à truquer des fichiers bancaires pour faire accroire en 2004 à la justice que de nombreuses personnalités (dont son rival Nicolas Sarkozy) étaient liées à un réseau international de corruption, a exhumé du dossier un document très embarrassant pour le chef de l'Etat.