Marine Le Pen et le Barnum de France 2

Par

Si David Pujadas n'avait pas été journaliste, et s'il avait vécu au XIXe siècle, il aurait été directeur du Barnum Circus. Il adore exhiber des créatures sensationnelles. Marine Le Pen fait partie de ses têtes d'affiche préférées, mais hier soir le show a mal tourné. La star s'est évaporée en empochant les bénéfices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis trente-cinq ans, sur la scène audiovisuelle française, une dynastie fait figure de phénomène. Les Le Pen sont à la politique ce qu'étaient à la piste un Charles Sherwood Stratton, alias Tom Pouce, 7 kilos pour 60 centimètres, une Joice Heth, vieille femme de paraît-il 160 ans, Jumbo, l'éléphant de quatre mètres de haut, Elephant Man, immortalisé par David Lynch, ou Louis-Auguste Cyparis, l'unique survivant (au dos brûlé) de l'éruption de la montagne Pelée qui détruisit la ville de Saint-Pierre, en Martinique... Des créatures à part, différentes ou difformes, parfois de simples impostures dont on ne sait si elles attirent ou font frémir, mais magnétisent le public.