Tariq Ramadan mis en examen pour viols sur une cinquième femme

Par

Tariq Ramadan a été mis en examen le 22 octobre pour des viols remontant à 2013-2014 dénoncés par Mounia Rabbouj en mars 2018. Il s’agit de la cinquième mise en examen pour viol de l’islamologue suisse, dans cette affaire déclenchée en octobre 2017.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle avait déposé plainte pour viol en mars 2018, puis elle avait témoigné sur Europe 1 sous le pseudonyme de « Marie ». Son témoignage avait à l’époque poussé Tariq Ramadan à admettre finalement, pour la première fois, des relations extra-conjugales, selon lui « consenties ».