Notre-Dame-des-Landes : la guerre de communication du gouvernement

Par

Pour justifier la nouvelle tentative d’expulsion des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes vendredi, les ministres ont multiplié les déclarations de fermeté. Souvent caricaturaux, leurs arguments flirtent avec les contre-vérités. Débogage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La nouvelle tentative d’expulsion de la zone du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a donné lieu à des heurts entre forces de l’ordre et militants, vendredi 23 novembre. Depuis la semaine dernière, des centaines d’activistes se sont retrouvés dans la ZAD (la zone d’aménagement différé qui recouvre les terrains réservés pour le site aéroportuaire) pour y reconstruire des lieux collectifs et des habitats, afin d’occuper les parcelles sur lesquelles Vinci doit construire un nouvel aérogare.