Football: les secrets du fiasco de Mediapro

Par

Coups tordus, bluff, enchères délirantes : Mediapart révèle les coulisses de l’irruption du géant sino-espagnol, dirigé par une ex-figure du trotskisme, sur le marché français des droits TV du football, puis son naufrage. Une invraisemblable saga qui révèle que ce sport est désormais à l’image du capitalisme financiarisé et peut être gravement déstabilisé par des bulles spéculatives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une très singulière histoire que celle de Mediapro, le groupe sino-espagnol qui a raflé en 2018, à la surprise générale, les droits de retransmission télévisuelle des championnats de football de Ligue 1 et de Ligue 2, en France, pour le montant record de 830 millions d’euros par an pour la période 2020-2024 ; et qui, dès le début de la première saison, en octobre 2020, a fait savoir qu’il ne paierait pas la deuxième traite prévue par le contrat conclu avec la Ligue de football professionnel (LFP).