Lunettes Pour Tous: l’enfer des salariés de la start-up nation

Par

C’est une fable entrepreneuriale qui plaît beaucoup aux grands médias comme à Xavier Niel, son premier investisseur. Mais l’entreprise qui a « disrupté » le marché de l’optique cache une réalité cauchemardesque, incarnée par son jeune patron Paul Morlet. Management par la peur, limogeages expéditifs, discriminations raciales ou violences sexistes rythment le quotidien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La presse ne tarit pas d’éloges à propos de Paul Morlet. « Le visionnaire de la lunette », « Le disrupteur de l’optique » ou encore « L’entrepreneur qui n’a pas froid aux yeux ». Ce Lyonnais de 30 ans est le fondateur, avec Xavier Niel, de la start-up Lunettes Pour Tous. La promesse de l’enseigne ? Des lunettes de vue à 10 euros en 10 minutes.