Wizbii, l’entreprise qui capitalise sur la phobie administrative des étudiants

Une entreprise grenobloise, Wizbii, se propose de réaliser des démarches administratives à la place des jeunes pour lutter contre le non-recours aux aides auxquelles ils peuvent prétendre. Le tout contre 4 % du montant perçu tous les mois. L’Unef dénonce le fait de « gagner ainsi de l’argent sur le dos des étudiants précaires » dans un contexte difficile pour de nombreux étudiants.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il n’existe aucun problème que la « start-up nation » ne puisse régler. Pas même une phobie administrative persistante. C’est en tout cas le pari que fait Wizbii, une entreprise grenobloise, qui a pour vocation d’aider les jeunes dans les méandres des aides financières auxquelles ils peuvent prétendre. Sur le site, les fondateurs mettent en avant les raisons de la création de ce service début 2020. Rien que de l’abnégation : « C’est parce que 2 jeunes sur 3 ne connaissent pas les aides auxquelles ils ont le droit que nous avons créé Wizbii Money. » Un service analogue gouvernemental existe pourtant déjà.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal