A Mayotte, une élection maintenue malgré la confusion

Par

Malgré les manifestations et les barrages routiers qui tardent à être levés, malgré la situation intercommunautaire et diplomatique explosive, le département de Mayotte se prépare à vivre ce dimanche 25 mars le second tour d’une élection législative partielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà un peu plus d'un mois maintenant que les habitants de Mayotte vivent au rythme des barrages routiers, des manifestations, des informations contradictoires et sous la menace constante d'un embrasement violent. Ces derniers jours, la crise sociale née autour de revendications liées à l'insécurité a même pris un tour diplomatique.