Harcèlement sexuel: le CSM réclame une sanction contre un ancien magistrat du PNF

Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a demandé la rétrogradation d’un vice-procureur soupçonné de harcèlement sexuel. Une sanction particulièrement sévère. Une greffière et une magistrate avaient dénoncé son comportement en 2019, alors qu’il exerçait au Parquet national financier (PNF).

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Dans un avis rendu mardi 23 mars, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a sollicité la rétrogradation d’un ancien vice-procureur du Parquet national financier (PNF) soupçonné de harcèlement sexuel à l’encontre d’une greffière et d’une magistrate, selon des informations de Mediapart.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal