Un ancien néonazi derrière la Surf Academy de la mairie de Fréjus

Par

À Fréjus, le sénateur et maire FN David Rachline lance un vaste complexe baptisé Surf Academy, le premier sur la Côte d'Azur. Derrière ce projet de 4,6 millions d'euros, on trouve une société basée à Hong Kong et dirigée par Yann Tran Long, un ancien néonazi. Le volet événementiel est, lui, assuré par la société de son frère, Minh Tran Long.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une décision bien loin du « patriotisme économique » et de la « priorité régionale » que défend le Front national (FN). À Fréjus (Var), le maire et sénateur FN David Rachline, l’une des étoiles montantes du parti, a choisi un projet, baptisé Surf Academy, développé par une société basée à Hong Kong. Derrière ce concept, un homme sulfureux : Yann Tran Long, un ancien néonazi reconverti dans l'ingénierie de parcs de loisirs.