Quand l'argent public sert à financer des dépenses privées. Pascal Terrasse, député socialiste, candidat à sa réélection pour un quatrième mandat et président du conseil général de l’Ardèche, a utilisé en partie pour ses dépenses personnelles son IRFM : il s'agit d'une indemnité de 6 412 euros brut par mois, versée par l’Assemblée nationale et réservée aux dépenses professionnelles liées à l'exercice du mandat de député, qui se surajoute au salaire de parlementaire. Voyages, billets de train pour des proches, loisirs, bars : tout ou presque y est passé.