La jeunesse mondiale à nouveau mobilisée pour le climat

Par

1 600 rassemblements étaient organisés vendredi dans plus de 110 pays pour maintenir la pression sur les gouvernements. À Paris, près de 15 000 jeunes et moins jeunes ont défilé. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La jeunesse n'a pas dit son dernier mot. Après la vaste mobilisation mondiale du 15 mars, qui avait réuni 1,8 million de jeunes grévistes à travers le monde, cette seconde journée mondiale de grève pour le climat a de nouveau attiré à travers le globe. Le mouvement, lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg en septembre dernier, n'a pas fini d'essaimer. 1 600 rassemblements et/ou manifestations et/ou mouvements de grève scolaire étaient organisés vendredi 24 mai dans plus de 110 pays.