A Nice, le premier adjoint d’Estrosi devant le tribunal correctionnel

Par

Philippe Pradal, le premier adjoint du maire LR de Nice Christian Estrosi, est convoqué le 11 octobre prochain devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d’intérêts, dans le cadre d’une affaire de subventions révélée par Mediapart en 2015.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Philippe Pradal, le premier adjoint du maire Les Républicains (LR) de Nice (Alpes-Maritimes) Christian Estrosi, est convoqué le 11 octobre prochain devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d’intérêts, dans le cadre d’une affaire révélée par Mediapart en 2015. Celui qui remplaçait à l’époque l’édile niçois, parti un temps présider la Région Sud (anciennement Provence-Alpes-Côte-d’Azur – Paca), est selon ses propres mots « mis en cause à propos de subventions accordées à des associations caritatives et culturelles ».