Boutonnat à la tête du CNC malgré les critiques

Par
Dominique Boutonnat a été nommé mercredi en conseil des ministres président du Centre national du cinéma (CNC) en dépit des critiques émises par une partie de la profession sur le choix de cet auteur d'un rapport controversé sur le financement du 7e Art.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Dominique Boutonnat a été nommé mercredi en conseil des ministres président du Centre national du cinéma (CNC) en dépit des critiques émises par une partie de la profession sur le choix de cet auteur d'un rapport controversé sur le financement du 7e Art.