Une rentrée scolaire sous surveillance, promet l'exécutif

Par

À une semaine de la rentrée scolaire, la ministre de l'éducation nationale et le ministre de l'intérieur ont annoncé une batterie de mesures destinées à renforcer la sécurité dans les établissements scolaires et à leurs abords en raison de la forte menace terroriste. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La réponse ne pouvait pas être différente. Après les attentats meurtriers de l’été, les ministres de l’éducation nationale et de l’intérieur, Najat Vallaud-Belkacem et Bernard Cazeneuve, accompagnés du ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, pour les lycées agricoles, ont tenu une conférence de presse commune le 24 août. Signe de l’urgence, celle-ci a lieu cinq jours avant l’autre moment de rencontre avec les journalistes pour présenter la rentrée, rituel annuel au cours duquel les mesures à venir sont présentées.