La non-mixité a-t-elle droit de cité?

Par

La non-mixité politique est une stratégie qui divise plus que jamais. Pourquoi est-elle jugée si menaçante lorsqu’elle est revendiquée par des femmes, et plus encore aujourd’hui par des personnes « racisées » ? La revue Regards s’interroge.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un atelier réservé aux femmes noires, à Paris, a de nouveau suscité la polémique au printemps dernier. Est-ce parce que cette non-mixité est désormais revendiquée par des groupes « racisés » qu’elle dérange autant ? Ou bien parce que la France, au nom de l'universalisme républicain, est allergique aux revendications identitaires et aux outils qu’elles se donnent ? Une chose est sûre, le procédé ne laisse pas indifférent, peut-on lire dans un article de Regards paru le 23 août.