Le silence du conseiller Sandro Gozi sur ses activités à Malte

Par et

Le conseiller aux affaires européennes d’Édouard Philippe a finalement démissionné mercredi. Ses missions pour le gouvernement maltais n’étaient connues de personne. Ni à Matignon, ni chez ses compagnons de campagne, ni même au sein des autorités administratives, qui l’ont appris par la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Personne n’était au courant. Ni à Matignon, ni parmi ses anciens compagnons de campagne, ni du côté des autorités administratives. Mercredi 23 octobre, deux jours après les révélations du Times of Malta et du Monde, Sandro Gozi a finalement démissionné du poste de chargé de mission des affaires européennes qu’il occupait au sein du cabinet du premier ministre, depuis le 29 juillet.