Saint-Fons: l’affaire de détournements que Gérard Collomb aimerait oublier

Par

Le procès d'une affaire de détournements de fonds publics s'ouvre le 30 novembre devant le tribunal correctionnel de Lyon. A Saint-Fons, petite commune de l'agglomération lyonnaise, un vaste système d'évaporation de subventions avait été mis au jour en 2001. Mais malgré huit années d'instruction, l'affaire arrive devant le tribunal avec des trous quant au rôle exact joué par l'actuel sénateur et maire de Lyon, Gérard Collomb.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal correctionnel de Lyon réserve, à partir du lundi 30 novembre, une semaine d'audience au procès d'une affaire de détournements de fonds publics particulièrement embarrassante pour le Parti socialiste. Le dossier a été baptisé «affaire de Saint-Fons», du nom d'une petite commune industrielle du sud de l'agglomération lyonnaise à partir de laquelle un vaste système d'évaporation de subventions a été mis au jour en 2001.