Centrale nucléaire de Tricastin : des dissimulations en cascade

Dans l’affaire du lanceur d’alerte de la centrale du Tricastin qui porte plainte contre EDF, de nouveaux éléments consultés par Mediapart révèlent que l’Autorité de sûreté du nucléaire connaissait depuis longtemps le problème. Selon un document interne, EDF a menti et l’autorité de sûreté également dans sa communication publique.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En plein débat sur la relance du nucléaire, un lanceur d’alerte jette un pavé dans la mare : un membre de la direction de la centrale du Tricastin (Drôme), l’une des plus anciennes du parc français, a déposé plainte contre EDF concernant la sûreté du site, la mise en danger d’autrui, le Code du travail ainsi que pour harcèlement, comme l’a révélé Le Monde.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal