Le flashball est devenu un «instrument de police quotidienne»

Par et

Pour Fabien Jobard, chercheur au CNRS, l'arme, conçue comme un outil individuel de légitime défense d'usage exceptionnel, est devenue l'instrument collectif du maintien de l'ordre, un moyen de maintenir les protestataires à distance.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour compléter la série d'articles parus dans Mediapart sur le flashball, ses effets et ses usages, entretien avec Fabien Jobard, chercheur au CNRS – Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Cesdip). Selon lui, «alors que toute la doctrine de maintien de l'ordre s'est construite sur la recherche d'outils qui agressent les sens et mettent les protestataires à distance, comme le gaz, voilà qu'on emploie un outil qui, lui, frappe les corps».