Riester évoque des "comités d'éthique ou de déontologie" pour la presse

Par
Le ministre de la Culture, Franck Riester, a évoqué vendredi l'idée de créer en France des "comités d'éthique ou de déontologie" pour lutter contre la désinformation.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Le ministre de la Culture, Franck Riester, a évoqué vendredi l'idée de créer en France des "comités d'éthique ou de déontologie" pour lutter contre la désinformation.

Une mission sur ce sujet a été confiée en octobre à Emmanuel Hoog, ancien président-directeur général de l'Agence France-Presse, en marge de l'examen à l'Assemblée nationale des textes sur la manipulation de l'information ("fake news"), adoptés depuis.

Cette mission rendra ses conclusions fin janvier.

"Il faut peut-être trouver des solutions qui ne passent pas par l'Etat ou le gouvernement mais par l'autorégulation", a dit Franck Riester sur BFM TV.

"C'est le fait, peut-être, de réfléchir à des comités d'éthique ou de déontologie", a-t-il dit. "En tout cas c'est sur la table, ce n'est absolument pas décidé."

"Il faut trouver des solutions pour essayer de retisser des liens de confiance. Je ne suis pas sûr que ce soit la solution mais il n'y a pas de tabou à avoir", a-t-il ajouté.

Le ministre a aussi évoqué l'idée défendue par Reporters sans frontières d'une "certification" des entreprises de presse respectant certains principes.

"On doit absolument veiller à ce que, sur les réseaux sociaux, on lutte contre les propos haineux et on lutte avec détermination contre la désinformation", a ajouté le ministre.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale