Les recours en justice, nouvelle arme du FN

Par
Embarrassée par le drame norvégien, Marine Le Pen fait diversion en portant plainte pour diffamation contre le MRAP, qui a estimé que les partis d'extrême droite européens – dont le FN – «portent une lourde responsabilité dans le climat délétère qui pèse sur le continent tout entier». Les recours en justice ont été érigés en véritable stratégie par la présidente du FN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Nous ne sommes pas à l'extrême droite!», avait tempêté Marine Le Pen en mars dernier, lorsque Mediapart s'était entretenu avec elle après un meeting à Toulon. «Quand je l'ai dit, Carl Lang (l'ex-secrétaire général du FN - ndlr) est parti, d'ailleurs! Nous ne sommes pas un parti anti-républicain. Rien dans ce que je dis et ce que je propose n'est d'extrême droite», estimait-elle.