Après son séminaire, le FN à l’épreuve de la refondation

Par

Depuis l’échec (relatif) à la présidentielle et son score modeste aux législatives, le Front national est en pleine crise existentielle. Le séminaire tenu le week-end dernier devait trancher plusieurs questions stratégiques et programmatiques avant le congrès du printemps prochain. Une refondation aux airs de chemin de croix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des semaines que le ressentiment grandissait à l’approche du séminaire de « refondation » du Front national, qui s’est déroulé les 21 et 22 juillet au « carré », le siège du parti à Nanterre. Deux jours de brainstorming pour remettre le parti d’aplomb dans l’optique du congrès qui se tiendra au printemps. Si les dissensions qui minaient le parti jusqu’alors ont été réduites au silence, du moins en apparence, les contours de cette refondation sont encore bien flous.