PMA pour toutes: le législateur au pied du mur

Par

Pour la deuxième fois, le Comité consultatif national d’éthique se dit favorable à l’ouverture de la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes seules. Cette réforme doit désormais être discutée dans le cadre du projet de loi de bioéthique au premier trimestre 2019.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pendant la campagne, Emmanuel Macron s’était dit « favorable » à une loi ouvrant la PMA « aux couples de lesbiennes et aux femmes célibataires ». « Mais je respecterai l’avis attendu du Comité consultatif national d’éthique et je regarderai aussi l’état de la société et des débats qui s’y jouent pour agir de manière apaisée », avait-il nuancé à l’époque.