Municipales : défections en chaîne au Front national

Par

Déclarant ne plus supporter le décalage entre le « discours officiel » de Marine Le Pen et les déclarations xénophobes et racistes de ses adhérents, plusieurs transfuges du parti d’extrême droite aux élections municipales ont fait défection ces derniers jours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la défection, le 17 novembre, de l’ancien candidat UMP Arnaud Cléré, qui avait rejoint le Front national pour les élections municipales de Gamaches, c’est au tour de l'ancienne transfuge du Front de gauche aux municipales à Marseille, Anna Rosso-Roig, de claquer la porte du parti d’extrême droite.