Violences faites aux femmes: la vérité des chiffres

Par

En cette journée contre les violences faites aux femmes et aux enfants, plusieurs rapports soulignent la brutale réalité : celle des féminicides et des plaintes qui augmentent, celle aussi d’un budget toujours jugé insuffisant par les associations et qui sera au cœur des mobilisations virtuelles ce mercredi.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette année, le Covid a privé beaucoup de féministes de défilé pour le 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Elles ont dû se contenter de mobilisations virtuelles ou de rassemblements épars pour relayer leurs demandes et les numéros d’urgence. Les chiffres, eux, sont toujours là : ceux des violences, qui ne diminuent pas, et ceux de moyens toujours jugés insuffisants par les associations de terrain.