mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Mediapart mer. 25 mai 2016 25/5/2016 Dernière édition

Comment les rythmes scolaires ont gâché la réforme Peillon

30 janvier 2013 | Par Lucie Delaporte

La crispation sur les rythmes scolaires a totalement éclipsé le projet de refondation de l'école. Défendant une loi qui accorde de manière inédite la priorité au primaire, le ministre est confronté à un mouvement d'ampleur chez les professeurs des écoles, avec encore un tiers d'enseignants du primaire en grève ce jeudi. Retour sur un gâchis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mais où cela a-t-il déraillé ? Ce jeudi, près d'une semaine après la grève des professeurs des écoles à Paris, à nouveau près d'un tiers des enseignants du primaire seront en grève, dans le cadre de la journée d'action de la fonction publique. Le gouvernement, qui affronte sa première grève des fonctionnaires (sur des revendications de salaire et de conditions de travail), découvre un problème spécifique avec les enseignants. Présentée la semaine dernière en conseil des ministres, la loi sur l’école devait être un temps fort de ce début de mandat, où l’éducation a été érigée en priorité présidentielle. Or elle est passée pratiquement inaperçue. Le bruit né de la polémique sur les rythmes scolaires – dont le décret est paru ce samedi au Journal officiel – a tout recouvert.