Mais où cela a-t-il déraillé ? Ce jeudi, près d'une semaine après la grève des professeurs des écoles à Paris, à nouveau près d'un tiers des enseignants du primaire seront en grève, dans le cadre de la journée d'action de la fonction publique. Le gouvernement, qui affronte sa première grève des fonctionnaires (sur des revendications de salaire et de conditions de travail), découvre un problème spécifique avec les enseignants. Présentée la semaine dernière en conseil des ministres, la loi sur l’école devait être un temps fort de ce début de mandat, où l’éducation a été érigée en priorité présidentielle. Or elle est passée pratiquement inaperçue. Le bruit né de la polémique sur les rythmes scolaires – dont le décret est paru ce samedi au Journal officiel – a tout recouvert.