Un ancien député LR condamné pour blanchiment de fraude fiscale

Par

Lorsqu’il était député (LR), Dominique Tian dénonçait les fraudeurs aux allocations mais cachait trois comptes en Suisse. Le voilà condamné à un an de prison avec sursis, trois ans d'inéligibilité et 1 450 000 euros d'amende.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'ancien député Dominique Tian (LR), premier adjoint au maire de Marseille et chef d'entreprise, qui s'est fait une spécialité de dénoncer la fraude aux allocations chômage et familiales, a été condamné vendredi 26 janvier pour « blanchiment de fraude fiscale » et « déclaration mensongère de patrimoine » à un an de prison avec sursis, trois ans d’inéligibilité et 1 450 000 euros d’amende.