A son tour, Génération·s entre, seul, en campagne

Par

Après avoir échoué à faire l’union à gauche, le mouvement de Benoît Hamon a présenté mardi 26 février une liste autonome aux européennes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et une liste de plus. Après La France insoumise, Europe Écologie-Les Verts, le Parti communiste français, et sans doute le Parti socialiste associé à Place publique, c’est au tour de Génération·s de présenter sa candidature pour les élections européennes. Attention : ne dites pas liste « Génération·s », mais liste « citoyenne ». « Parce que tout le monde n’est pas adhérent, et qu’on est déjà une liste de rassemblement », précise Benoît Hamon, pressenti pour être tête de liste.